scarface
pascaldavoz
olivierdemarch
Origines

Pascal Davoz est  un homme heureux c’est important de le souligner en rouge par les temps qui courent, mais contrairement à d’autres jaloux de leur bonheur, il n’a de cesse que de le partager.

Doté d’un optimisme frisant l’innocence, il emballe tous ceux qui, après avoir traversé le chemin qui conduit à la sublime demeure où il vit entouré de ses enfants et sa de sa merveilleuse Clémence, franchissent le pas de sa porte. Il prend de vos nouvelles, vous propose à boire, à manger, s’empare de l’une de ses guitare et vous chante ses chansons qui datent d’une autre vie…Parce que des vies il en a eu plus que d’autres Mr Davoz. C’est un mutant un être capable de se métamorphoser au fil du temps et qui voulait raconter des histoires. Tout d’abord il a commencé par en faire des chansons, dès l’adolescence, les années soixante. 15 ans après il devient, presque par hasard, chanteur de charme pourrait-on dire ? Sur les scènes des boîtes de nuit parisiennes

Aujourd’hui Pascal en fait des scénarios de bandes dessinées pour des dessinateurs du bout du monde ou juste pour des amis. C’est d’ailleurs comme ça que ça commence à chaque fois dans sa vie, c’est l’amitié l’absolu moteur, du carburant d’amour et de tendresse, un plein d’énergie qui déborde d’enthousiasme et alors sans en perdre une goutte, il se met au travail. Ohhh, pas la peine d’imaginer notre bonhomme enfermé dans un studio, un atelier loin de ceux qu’il aime, non à lui il lui faut tout le contraire, être dans son salon juste entouré de ses instruments, un coin pour l’ordinateur, une petite place sur le bar d’angle, c’est tout.

L’amitié et la musique font vivre cet homme-là, cette musique qui l’a rattrapé un soir alors qu’il nageait dans le bleu du ciel reflété dans une piscine et pour laquelle, il a tout quitté. C’est bien pour elle qu’il continue à jouer, à chanter devant quelques personnes, accompagné par ses copains de « The Group » dès qu’on lui en donne l’occasion. Les mots et les histoires… sont des perles ajoutées.

Alors cher Pascal, merci pour l’amitié, pour le temps donné, pour l’innocence et la gentillesse…

Silvina Pratt

Origines

Depuis sa prime jeunesse, le petit Olivier montre des capacités remarquables et remarquées dans le domaine des arts : football, bicyclette, natation, pétanque, pêche et jet de pierre occupent son quotidien.

Isolé au coeur de la montagne jurassienne, il développe ses capacités de communication avec les arbres, ruisseaux et autres cascades.

Et puis un jour il découvre la ville, les filles, les bars et son développement en tant qu'artiste en prend un coup.

Puis la résurrection : pour affiner ses capacités narratives et graphiques, il se lance dans des études commerciales, découvre l'Angleterre, se met à fumer des clopes et se lance dans la vie professionelle.

Il apprend à dessiner des photocopieurs chez Xerox, à écrire des mails en étranger dans le secteur du jeu vidéo, apprend à se servir d'un ordinateur dans l'Internet et perfectionne son écriture et ses dialogues en fréquentant les prud'hommes et le tribunal de commerce de Paris.

Fort de ces expériences et souhaitant ardemment expérimenter les moyens de communication à distance, le plus-si-jeune homme s'enferme dans sa grotte avec feuilles et crayons et se met enfin au travail.

Un an plus tard, il part en mission mystique à Angoulême, quelques crobards et un trombinoscope sous le bras, chasse les auteurs de Bd dans les rues et restaus de la citée angoumoisienne, et fait une rencontre décisive ; Mr Jean-Charles G. qui lui fait découvrir La Roche sur Yon, charmante bourgade vendéenne, véritable nid d'auteurs de talent.

C'est dans un bar mal-fâmé de cette citée, un samedi matin, drogué au café et enclopé qu'il rencontre Mr Pascal " le passe-muraille " Davoz.

Le début d'une belle et agréable collaboration...


Contact

Blog PARIS By Night
PARIS By Night sur Facebook
SANDAWE